Gagnant du concours

Prenant comme critère le traitement original et artistique de la thématique du corps meurtri, le jury (composé de Saskia Weyts, Eric Van Essche, Thomas Vilquin et moi-même) a décidé d’attribuer le prix à « Placental » de Jennifer Bastin. Placental est une suite photographique composée de quatre prises de vues réalisées par Jennifer Bastin en Janvier 2018.

Le jury souligne l’adéquation minutieuse proposée par l’œuvre entre le sujet des corps et le traitement matériel intéressant de la décomposition du support et le transfert des clichés sur du papier aquarelle. Le jury a été séduit par l’ambiguïté de l’œuvre qui a provoqué des réflexions ainsi qu’une remise en question de la vision, générant une confusion entre extase, recueillement et meurtrissure.

Le Jury tient également à attribuer une Mention à l’œuvre « La femme aux choux » d’Aurélie Verlaine (artiste du Centre Sésame).

Aurélie Verlaine

 

« Le jury a apprécié cette oeuvre saisissante. La silhouette longiligne, en s’éloignant de celle humaine, fait violence au corps et rejoint le thème de la sélection. Il y a un contraste surprenant entre d’une part cette violence, les dents montrées, la tristesse du regard, et d’autre part la luxuriance des couleurs et textures – comme si même dans l’horreur, la beauté ne pouvait être éliminée. On ne sait pas si on doit s’extasier, compatir ou frissonner. Enfin, la grande échelle du tableau induit une proximité troublante entre cette figure et le spectateur, et achève d’interpeller celui-ci. »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :